Étiquettes

, , , , ,

Après 10 jours de violents combats face aux terroristes de DAESH, la résistance irakienne est entrain de remporter une victoire retentissante à Tikrit, la seconde ville d’Irak.

Située au carrefour de plusieurs provinces de l’Irak : al-Anbar, Bagdad, Diyala, Mossoul, Kirkuk ou Arbil, la ville de Tikrit est une ville stratégique. Sa libération par l’armée et les forces populaires laisse entrevoir un tournant majeur dans le conflit. En effet, les éléments de DAESH vont devoir se disperser en plusieurs poches isolées les unes des autres, ce qui à terme, facilitera leur anéantissement et conduira à l’effondrement de DAESH en Irak et à la libération de l’Est de la Syrie.

Cette victoire vient contredire les analystes américano-sionistes qui parlent de conflit sectaire (sunnites contre chiites), alors que cette issue n’a été possible qu’avec l’union des sunnites et des chiites. En effet, les tributs sunnites de Salaheddine ont prêté main forte au Hezbollah d’Irak et à l’armée de Badr (constituée de volontaires irakiens chiites) pour extirper la ville des griffes de DAESH.

La victoire envoie double signal fort à la pseudo-coalition anti-DAESH menée par les Etats-Unis. D’abord, elle prouve que les forces armées irakiennes sont capables de remporter des victoires sans recourir à cette pseudo-coalition anti-DAESH. Ensuite, le fait que les forces irakiennes ont gardé le secret des détails de l’opération et n’ont rien révélé à la coalition, montre qu’elles se méfient de la pseudo-coalition.

D’ailleurs, de plus en plus de voix critiques se font entendre parmi les membres du gouvernement ou parmi les mouvements populaires. Le porte-parole de Moqtada Sadr a déclaré : « La coalition anti-DAESH, dirigée par les Etats-Unis, a largué des cargaisons d’armes au groupe terroriste DAESH. Ses avions et ses hélicoptères ont atterri, dans des aéroports ou des zones contrôlés par la coalition ! »

Les Etats-Unis et leurs alliés sionistes sont effrayés par de telles victoires qui viennent contrecarrer leurs plans sionistes dans la région ; ils ne veulent surtout pas d’un Irak uni et fort, débarrassé du terrorisme. C’est pourquoi, ils multiplient les aides à DAESH, allant jusqu’à bombarder le siège du 14è bataillon de l’armée irakienne dans la province d’al-Anbar, causant la mort de 45 officiers et soldats et blessant des dizaines d’autres personnes. Un sénateur américain, Patrik Leahy, est même allé jusqu’à menacer le gouvernement irakien d’une rupture pure et nette des aides militaires. Dans les jours à venir, les Etats-Unis pourraient annoncer une réduction des aides accordées à l’armée irakienne…

Le Parti Anti Sioniste félicite le peuple irakien d’avoir libéré Tikrit du terrorisme et rappelle que le seul moyen de parvenir à une victoire totale face au sionisme et au takfirisme dans la région, est l’union des chiites et des sunnites comme nous le montre la victoire à Tikrit. 

Publicités