Mots-clefs

,

Par Benji

Les attentats de Paris, aussi contestables et condamnables soient-ils, ont eu un impact important, et ont même montré qu’ils pouvaient avoir une certaine utilité au niveau politique, géopolitiques ou financier. Bien sûr, il est vain de s’étendre indéfiniment sur l’origine réellement de tels événements car il est impossible de prouver l’organisation par un pays qu’il soit allié ou non, mais nous pouvons néanmoins regarder les avantages dont ceux-ci auraient pu bénéficier à la clé.

Pour la France: Un grand avantage au niveau politique puisque François Hollande et Manuel Valls voient leur côte de popularité remonter en flèche! Oubliés les graphiques 50e06aa3d195d63dbf0f0aeedc8203e7du chômage, les bourdes et déclarations polémiques. Hollande retrouve sa côte de 2013 pour atteindre les 34% d’opinions favorables, quand à Manuel Valls, il monte à 44%. Les socialistes ont de nouveau la côte, cela qui va peut-être sauver leur parti vu qu’avant les attentats, Hollande et son gouvernement envisageaient déjà de creuser tant leur popularité était mauvaise…

Pour le journal Charlie Hebdo qui n’a pas hésité à en remettre une couche avec le prophète, il se prétendrait presque « modèle » de la liberté d’expression à travers la planète. Le journal, ne l’oublions pas, était dans une situation financière telle fin 2014 qu’il ne pouvait plus payer l’ensemble de son personnel, mais ça, c’était avant! Depuis, le journal a été sauvé, récoltant plus de 10 millions d’euros pour continuer à provoquer. Regardez simplement les réactions dans d’autres pays, cela va jusqu’aux drapeaux français d’enflammés, chose dont on pouvait largement se passer…

Au niveau de la politique intérieure, cela a permis de relancer les débats sur l’Islam en France, sa place, sur les djihadistes, sur le multiculturalisme, et cela, sans amalgames. Vous vous rendez compte qu’au passage, tous les problèmes quand au chômage ont été oubliés, le nombre de taxes croissant balayé, cela ne dérange plus, la grogne ambiante disparue, nous sommes d’ailleurs tous censés être réunis sous la belle bannière de la république et du « je suis Charlie » avec le gouvernement qui gère cette crise. Quand aux éventuelles manifestations de colère en masse, elles seront plus rares puisque systématiquement il y aura un risque d’attentat, donc par sécurité, plus de manifs ni de grèves dans les rues, s’ils y arrivent…

Et enfin, cela a montré que les français ont pu s’unir dans une seule et même cause, celle qu’ils ne voient pas pour la plupart, celle de la pensée unique que certains aimeraient bien nous imposer! D’ailleurs, vous avez dû remarquer que tous ceux qui ne sont pas Charlie ne sont pas considérés comme étant des plus respectueux, même si les arguments sont justifiés? Ces « pas Charlie » dont il va bien falloir s’occuper

Pour Israël:  C’est tout bénef pour Israël qui n’a qu’un seul but, que l’ensemble des juifs de la planète regagnent un jour la « terre promise ». Chacun doit faire l’alya car il n’y a pas d’autre terre pour eux qu’Israël. Ces attentats sont également un bon moyen de rappeler qu’il y a déjà eu l’affaire Mohamed Merah, que l’antisémitisme est un problème majeur qui débute avec les musulmans radicaux, sans rappeler que cette affaire n’a pas visé que des juifs, et que de gros doutes subsistent quand au fait que Mohamed Merah ait agit seul (ou que cela soit réellement lui…). Dans le même temps, cela leur permet de faire passer des messages forts et de rappeler que le Hamas sont aussi des terroristes qui acclament les attaques de Paris, fait démenti par nombre de médias français.

Pour les Etats-Unis: Quoi de mieux pour imposer certains choix en France? L’Union Européenne prépare la mise en place des accords de libre-échange, ce qui impose un plus grand contrôle de la population, une mesure qu’ils ont déjà obtenu dans les aéroports français à l’issue du 11 Septembre 2001. En cas de mouvement de contestation contre ce traité transatlantique, ils pourront toujours mettre en avant les risques terroristes… Mais cela va bien au-delà: Il y a également une raison guerrière à cela: le conflit s’enlise terriblement au Moyen-Orient, et les milliards disparaissent touchant durement une économie déjà extrêmement affaiblie, les États-Unis ont donc besoin d’aide pour les confits en cours et à venir, quel autre moyen que de relancer la peur du djihadiste qui tue de sang-froid non pas dans des pays africains, mais dans une des capitales les plus symboliques d’Europe, Paris l’éternelle, Paris la romantique? Des alliés vont donc pouvoir s’unir pour envoyer des troupes aux côtés des américains afin de renverser le mal absolu, mal dont Bachar Al Assad fait partie (et il tient bon le bougre!).

Au final: Si l’analyse est légère et verse plus dans la spéculation qu’autre chose, il y a néanmoins des faits qui ne peuvent être contestés: les attentats ont rendu service à certains. À plusieurs niveaux, ces attentats ont joué un rôle au niveau politique, géopolitique et financier. Le côté négatif, c’est que cela a allumé une mèche qui peut finir par atteindre un baril très explosif, en espérant que les rumeurs de guerre civile ne deviennent jamais réelles. Des mosquées et lieux de cultes sont attaqués, ce qui arrive également pour les lieux de cultes et établissements scolaires juifs, la haine prend chaque jour un peu plus d’ampleur, et si les uns se sentent agressés, ils commencent à riposter, ce qui va donner un cercle vicieux dont nous ne pouvons que redouter les conséquences.

Ne tombez pas dans les pièges, ne prenez pas les informations au pied de la lettre, ne haïssez pas autrui pour son origine ou sa religion, car la violence n’est pas la solution.

crédit: http://lesmoutonsenrages.fr/2015/01/18/lutilite-incontestable-dun-attentat-a-paris/#more-76221

Publicités